CERCLE DE REFLEXION DES NATIONS
( Inauguré au Siège de l’Organisation des Nations Unies le 25 Juillet 1994)

 

Newsletter – Août 2015

LE PREMIER DEVOIR DE L’HOMME: LA PROTECTION DE LA TERRE

 

Nous avons été très honorés de participer au “Sommet des Consciences pour le Climat” qui s’est tenu à Paris le 21 juillet 2015 en présence de M. François Hollande Président de la République Française, M. Michael Higgins Président de la République d’Irlande, SAS Albert II Prince de Monaco, de nombreux Ministres d’Etat, de Mme Irina Bokova Directrice générale de l’UNESCO, de M. Koffi Annan ancien Secrétaire général de l’ONU, de divers Secrétaires généraux adjoints des Nations Unies, des représentants d’organisations internationales et des patriarches de différentes religions.

 

 

L’idée d’une harmonie interreligieuse pour l’élévation de la conscience collective, axe majeur de développement du Cercle de Réflexion des Nations, avait été ré-exprimée à l’ONU de Genève les 22 et 23 janvier 2014 lors de la « Réunion pour la Paix et la réconciliation sur la Syrie » à laquelle nous nous sommes naturellement joints.

 

 

Lors de la conférence de Paris 2015, un paradigme conceptuel de la protection de la Terre et du changement climatique a été présenté et considéré comme vital pour le sort de toute l’Humanité. De nombreux conférenciers ont demandé d’organiser et de promouvoir “ la Déclaration universelle du Devoir de l’Homme” sans savoir que le Cercle de Réflexion des Nations l’avait déjà proclamée le 1er mars 2006 au Siège de l’Organisation des Nations Unies en présence des représentants de 19 pays et de l’UNITAR (ONU) en ces termes :

 

« La Terre est le premier patrimoine de l’Humanité

La protéger est le premier DEVOIR DE L’HOMME »

 

 

Depuis cette Déclaration de 2006 à l’ONU, nous avons travaillé activement vers cet objectif avec plusieurs instituts à travers le monde. Plusieurs projets concrets sont lancés en Afrique et Asie et sont actuellement en phase de réalisation. Nous poursuivons notre mission pour la protection de la Terre et son environnement avec nos partenaires et les soutiens de :


PRO-NATURA International (M. Guy Reinaud  Président, M. Brando Crespi, Michel Golvin),

GREATER CHINA (M. Zhang Hua Da, M. Li Guo Huai, M. Zheung Ho),

ROYAL EUROPEAN SOLARMOON (Mme HUYNH Ngoc My Van, M. Chen Li Rong, Pham Van Nghia),

SINO-EUROPEEN DEVELOPPEMENT FORMATION CULTURE (M. Bernard Crouzille, Patrick Machuron),

FONDATION DE NOTRE DAME DE LA ROCHE (M. le Duc de Levis Mirepoix, Mme Catherine  Reinaud),

UNIVERSAL PEACE FEDERATION (M. Jacques Marion, M. Jean François Moulinet, Mme Carolyn Handschin),

Université SORBONE, HEC, PANATHENEES  Strategies (Pr. Edmond Jouve, Pr. Michel Fareng),

OMAHA Center (M. Jean Goujon, M. Bernard Massy, Pr. Chiem Chi-Yuen, Mme Lin Yu Bin),

APC Architecte, EIFFAGE, SPIE, VINCI (M. Patrick Corda, M. Jean- Jacques Brugière).

NOS PARTENAIRES  qui testent dans une vingtaine de pays les avantages et performances de l’utilisation du Biochar dans leurs grandes cultures, pâturages et cultures vivrières.

Et : La BANQUE MONDIALE qui a publié un  important ouvrage sur le BIOCHAR considéré dans cet ouvrage comme la Révolution verte.

Plusieurs dizaines de projets sont en attente de lancement à travers le monde principalement en Amérique Latine, Asie et Afrique.

En complément de tous les efforts actuels des Etats qui luttent contre la destruction de la Terre nous prônons l’emploi du Biochar, pour accélérer les reboisements et l’amélioration des performances agricoles.
Nous travaillons pour :
Réduire la pauvreté, par  l’augmentation des rendements agricoles  (notamment dans les sols dégradés et arides).
Reboiser afin de lutter contre les changements climatiques (le Biochar permet aux cultures de pousser deux fois plus vite). Ceci demande un effort d’informations et de formation pour que cette « Révolution verte » soit celle des peuples qui en meilleure santé vont reprendre le goût et la fierté du travail de la terre.


Des projets concrets et différents sont en cours de démarrage dans plusieurs Etats par exemple:

  • La République Populaire de la Chine:
    A la 2ème Conférence Internationale sur « le Biochar et l’agriculture verte », tenue du 14 au 18 avril 2015 à l’Université agricole de Nankin, La Chine s’engage, grâce à l’utilisation intensive du Biochar à réduire ses émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2020.
  • La République d’Algérie s’équipe pour réaliser, dans des conditions désertiques extrêmes, des zones de cultures et d’élevage grâce au Biochar, qui permet la fertilisation du sable saharien affecté aux cultures et aux jardins potagers.

  • La République du Sénégal pour la protection de la mangrove et la création d’un Institut international pour entraîner des formateurs sur la fabrication et l’utilisation du BIOCHAR.

Nous avons conscience que l’utilisation à l’échelon planétaire du  Biochar, qualifié de “Révolution Verte”,  permettrait de résoudre le problème de la faim dans le monde et de la dégradation de notre Terre-Mère. (Pour un budget mondial annuel inférieur au budget de la défense de certaines grandes nations).

Portés par cette conscience aigüe expliquant  Why do I care, nous avons le sentiment de contribuer par nos actions, à replacer la protection de la Terre comme Premier Devoir de l’Homme” pour la Paix des Peuples et des Nations.

Contacts: Jean Luc Perez : cdreflexion@gmail.com  tel: +1.954 929 8932

              Michel Golvin: c.r.n.golvin @orange.fr              tel:  +33 6 61 35 60 11

              Nguyen Huu Dong: dongnh04@yahoo.com        tel: +84 9 0567 5607

 www.cercledereflexion.org

 

 

Declaration des devoirs de l'homme