COMPTE RENDU

 

De la Première réunion de la Commission de lutte contre la desertification
Tenue au Siège de l’Organisation des Nations Unies
Le lundi 1er novembre 2004

Etaient présents:

- Mme Laoura Lazouras, Troisième Secrétaire, déléguée par S.E. M. Dumisani Shadrack Kumalo, Ambassadeur, Représentant permanent de l’Afrique du Sud
auprès de l’Organisation des Nations Unies

- Mme Jacqueline Oubda, Attachée d’ambassade, déléguée par S,E. M. Michel Kafando, Ambassadeur, Représentant permanent du Burkina Faso auprès de l’Organisation des Nations Unies

- M. José Silva, Deuxième Secrétaire, délégué par S.E. Mme Maria de Fatima Lima da Viega, Ambassadeur, Représentante permanente du Cap-Vert auprès
de l’Organisation des Nations Unies

- M. Lezona Boniface, Conseiller, délégué par S.E. M. Basile Ikouebe, Ambassadeur, 
Représentant permanent du Congo auprès de l’Organisation des Nations
Unies

- M. Nicolay Chulkov, Représentant permanent adjoint, et M. Igor Sukhinin, Deuxième Secrétaire, délégués par S.E. M. Gennady M. Gatilov, Chargé d’affaires a.i., Mission permanente de la Fédération de Russie auprès de l’Organisation des Nations Unies

- M. Abdou Adamou, Conseiller, délégué par S.E. M. Ousmane Moutari, Ambassadeur, Représentant permanent du Niger auprès de l’Organisation des Nations Unies

- Capitaine Harold Fleureton, Président de Helm Group, Professeur au SUNY Maritime College de New York

- M. Michel Thao Chan, Professeur, Président du Cercle de Réflexion des Nations

- M. Jean- Luc Pérez, Professeur, Président exécutif du Cercle de Réflexion des Nations

- M. Patrick Brémaud, Professeur, Vice-Président du Cercle de Réflexion des Nations

- M. François Gaucher, Professeur, Vice-Président du Cercle de Réflexion des Nations

- M. Nguyen Huu Dong, Vice President pour l’Asie, President de la Commission Stratégie et Affaires Internationales du Cercle de Réflexion des Nations

- M. Eric Laroue, Professeur, Expert militaire auprès du Cercle de Réflexion des Nations

- M. Bruce Boeglin, Interprète du Cercle de Réflexion des Nations

- Dr. Abel Bensaad, Psychiatre, Expert médical auprès du Cercle de Réflexion
des Nations

- Mme Soraya Ayouche, Doctorante en administration de la paix

Les Ambassadeurs de Brunei Darussalam, du Canada, du Danemark, de la Finlande, du Japon, de la Nouvelle-Zélande et du Soudan, ainsi que le Comité d’Etat-Major de l’ONU, ont regretté de ne pouvoir participer à ces réunions en raison de leurs engagements antérieurs. M. Jean-Marie Guéhenno, Secrétaire général adjoint pour les opérations de maintien de la paix des Nations Unies a tenu à formuler tous ses voeux de succès. ( lettre du 29 octobre 2004).

1-Discours de bienvenue ( point 1 de l’ordre du jour)

M. Chan ouvre la séance à 13h30. L’ordre du jour est approuvé et M. Chan est nommé Président.

2- Opération “Les Forêts de la paix” ( point 2 de l’ordre du jour)

2-1 M. Pérez s’est alarmé devant l’accélération du processus de désertification de la planète en raison de la pollution humaine due à l’émission de gaz à effet de serre. Il indique les conséquences dramatiques pour notre vie quotidienne: villes dont l’air est devenu irrespirable, multiplication des catastrophes naturelles, diminution des réserves en eau potable, fonte des glaciers, augmentation du trou dans la couche d’ozone et avancée des déserts qui ruine les économies locales, provoque la famine et l’exode massif des populations avec l’apparition de conflits armés. Il indique que ni le Sommet de la Terre tenu en 2002 à Johannesburg, ni le Protocole de Kyoto, n’ont pu résoudre ce phénomène qui ravage un quart de la suface de la planète, s’étend sur plus de 100 pays sur tous les continents et affecte un milliard de personnes.

2-2 M. Pérez propose d’aider les Etats qui désirent arrêter ce phénomène en s’associant avec le Cercle de Réflexion pour lancer dès 2005, une offensive contre la désertication par la plantation de “Forêts de la Paix”. Il explique qu’à l’occasion de campagnes nationales, des milliers d’enfants planteraient des “Forêts de la paix’’ dont l’arrosage se ferait par la récupération des eaux de pluie, Les arbres plantés crééraient alors une micro-économie locale.

2-3 Les représentants du Burkina Faso et du Cap-Vert , du Congo et du Niger se sont montrés préoccupés par ce problème et ont proposé de contacter leurs gouvernements pour réaliser le projet..

3- Comité scientifique pour la reconstitution de la couche d’ozone ( point 3 de l’ordre du jour)

3-1 M.Pérez rappelle que le trou record dans la couche d’ozone qui s’étend sur 28 milliards de Km2 menace la terre qui n’est plus protégée contre les rayons ultraviolets, entrainant des cancers de la peau et des défaillances des systèmes immunitaires. Il propose de créér un Comité scientifique réunissant des experts et spécialistes sur cette question pour trouver des solutions concrètes capables de reconstituer le trou dans la couche d’ozone.

3-2 Cette initiative est très bien accueillie par les représentants des pays qui souhaitent que leurs experts nationaux participent à ce Comité scientifique en collaboration avec leurs agences régionales et les ministères concernés.

4- Synthèse des travaux et clôture de la réunion ( point 4 de l’ordre du jour)

Après avoir constaté le bien-fondé de l’action de la Commission, le Président clôt la réunion à14h30.